Mutuelle Sante Senior Palmares

Mutuelle Santé Senior Palmares

Non classé

Le système de santé et d’assurance maladie en France

La loi française stipule que tous les citoyens Francais doivent avoir une assurance maladie. Cela peut se faire par le biais du système de santé public souvent complété par un régime privé.

En 2016, le gouvernement a introduit un nouveau système de santé publique universel – la Protection Maladie Universelle (PMU). L’introduction de ce système signifie que la plupart des expatriés sont désormais éligibles à l’assurance maladie française.

Les personnes qui ne sont pas couvertes par la PMA ou qui souhaitent compléter leur couverture santé peuvent opter pour des polices d’assurance santé privées (appelées mutuelles) comme Groupama, Harmonie, etc.

Site du gouvernement sur les mutuelles santé.

Qui a besoin d’une assurance maladie en France ?

Dans le cadre de la PMA, les citoyens et résidents permanents bénéficient de l’assurance maladie publique s’ils résident en France depuis trois mois consécutifs.

L’accès illimité aux soins de santé est désormais un droit pour tous les résidents.

Cela s’applique quels que soient l’âge, les antécédents médicaux et le montant des cotisations sociales.

Obtenir un devis pour l’assurance maladie en France

Auparavant, les étrangers n’étaient éligibles à l’assurance maladie française que si un certain nombre de conditions étaient remplies. Désormais, PMA garantit aux résidents le maintien de leur assurance maladie quelque soient les changements de situation.

Grâce à ce nouveau système, la France atteint la huitième place sur 89 dans le classement de soins de santé 2019, derrière seulement l’Autriche, le Danemark et l’Espagne en Europe.

L’assurance maladie publique en France

La France applique un système de co-paiement pour les soins de santé publics, la majorité des frais médicaux étant remboursés par votre assurance maladie publique et le reste étant complétée par la mutuelle (complémentaire santé).

Le remboursement varie en fonction du service. Par exemple, il est généralement de l’ordre de 70 % pour une visite chez un médecin, un dentiste ou un spécialiste. Le remboursement d’une visite dans un hôpital français est d’environ 80 %. Pour les médicaments prescrits, il peut aller jusqu’à 100 %.

Si vous avez une carte de santé (carte vitale), vous n’aurez pas à faire d’avance de fonds. Cependant, les patients sans carte devront payer la totalité des frais médicaux avant de se faire rembourser le pourcencetage adéquat par l’assurance maladie ultérieurement. Vous recevrez les remboursements sur votre compte bancaire entre cinq et dix jours ouvrables plus tard.

Qui est couvert par l’assurance maladie publique en France ?

  • Résidents : toute personne résidant en France de manière stable et régulière pendant au moins trois mois consécutifs par an peut s’inscrire à l’assurance maladie. Votre résidence familiale ou principale doit se trouver en France, et vous devez avoir l’intention d’y vivre au moins six mois (183 jours) par an.
  • Salariés : les salariés travaillant en France peuvent bénéficier de l’assurance maladie par le biais de leurs cotisations sociales.
  • Indépendants et chefs d’entreprise : les micro-entrepreneurs indépendants et les chefs d’entreprise en société à responsabilité limitée peuvent bénéficier d’une assurance maladie en France par le biais du Régime Social des Indépendants (RSI).
  • Enfants : les enfants bénéficient automatiquement de l’assurance maladie en France, quelle que soit leur nationalité.
  • Étudiants : les étudiants étrangers ne sont généralement pas reconnus comme des résidents. La plupart des étudiants doivent donc souscrire à la Sécurité Sociale Étudiante (avec des mutuelles complémentaires comme la GMEN ou la SMEREC par exemple), qui couvre les dépenses de santé pendant leur séjour en France. Des exceptions sont prévues pour les citoyens de l’UEtitulaires d’une carte EHIC, les boursiers, les chômeurs de plus de 28 ans non ressortissants de l’EEE et les étudiants qui étudient en France pendant moins de trois mois.
  • Citoyens de l’UE, de l’EEE et de la Suisse : ces citoyens peuvent généralement utiliser leur carte européenne d’assurance maladie (CEAM) s’ils séjournent temporairement. Toutefois, une assurance maladie est nécessaire pour les résidents légaux.
  • Retraités de l’EEE et britanniques : ces retraités qui perçoivent une pension de leur pays d’origine et résident en France peuvent s’inscrire à l’assurance maladie française avec un formulaire S1 valide.
  • Chômeurs/travailleurs à faibles revenus : les résidents légaux sans emploi ou à faibles revenus ont droit à l’assurance maladie française et peuvent obtenir des subventions par le biais de la CMU-C.

Que couvre l’assurance maladie publique en France ?

  • Les consultation médicales : vous devez généralement payer un forfait de 25 € lorsque vous consultez un médecin. Les prestataires d’assurance remboursent ensuite partiellement les frais.
  • Les soins d’urgence : les services d’urgence font partie du système de santé public, et toutes les villes et grandes agglomérations disposent également d’un service d’ambulances d’urgence.
  • Soins spécialisés : les spécialistes en France peuvent facturer des honoraires plus élevés que les médecins généralistes, mais ceux-ci sont fixés dans le cadre des coûts standard des soins de santé publics. Pour être remboursé d’une visite chez un spécialiste, vous devez avoir été adressé par votre médecin généraliste au préalable.
  • Médicaments : les pharmacies fonctionnent de manière légèrement différente des autres éléments du système de santé. Au lieu de payer le montant total et de demander ensuite le remboursement partiel de vos frais, vous ne paierez que le montant non couvert par l’État lorsque vous achetez des médicaments dans une pharmacie.
  • Soins dentaires : le système de santé public français couvre les visites chez le dentiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.